La vidéoprotection pour un Parc International de Chesnes plus sûr

 

Dans le cadre de ses compétences en matière de développement économique et de coordination des dispositifs locaux de prévention de la délinquance, la CAPI a finalisé l’installation d’un dispositif de vidéo-protection sur le Parc International de Chesnes, à Saint-Quentin-Fallavier et Satolas-et-Bonce.

En tant que collectivité territoriale en charge de la gestion et du développement des 39 parcs d’activités du territoire, la CAPI est l’interlocuteur privilégié pour toute question relative au cadre urbain des entreprises.

Suite à de nombreux actes de malveillance commis à l’encontre des entreprises et des personnes, la CAPI a fait de la sécurité du Parc International de Chesnes une de ces priorités. Pour cela, elle a investi dans la mise en place de la vidéo-protection. Pour déployer ce projet, en 2017 le parc a vu son réseau de fibre optique s’étendre et ses infrastructures électriques se moderniser. En tout, une cinquantaine de caméras captent les images des principaux axes routiers, qui sont visionnées par la Police Municipale de Saint-Quentin-Fallavier sur demande des forces de l’ordre.

Cette opération exceptionnelle a été réalisée en partenariat avec les communes de Saint-Quentin-Fallavier et de Satolas-et-Bonce, la Gendarmerie Nationale et le Pôle d’Intelligence Logistique, et bénéficie d’un appui financier de l’Etat au titre du Fond de soutien à l’investissement public local.

Notre ambition

  • Favoriser la sécurisation des biens sur ce parc d’activités économiques
  • Améliorer le cadre de travail des salariés du Parc International de Chesnes
  • Renforcer l’attractivité économique du territoire

Le saviez-vous ?

  • 50 caméras installées
  • 1000 Ha de parc d’activités vidéoprotégés
  • 600 000 € de travaux

puce événements à venir